Si le berceau de la viticulture se trouve en Méditerranée et en Europe centrale, aujourd'hui, pas moins d'une cinquantaine de pays produisent du vin dans des régions aux caractéristiques variées. La vigne se développe favorablement dans les climats tempérés, dans des zones situées entre 30° et 50° de latitude Nord. Nous vous proposons un guide complet des plus belles régions viticoles (Bourgogne, Bordeaux, Champagne, Rhône, Loire).

VIN DE BORDEAUX

img

Place forte romaine avant de devenir anglaise durant deux siècle, la Guyenne a subi de nombreuses influences. Apparue au 1er siècle après Jésus-Christ, la vigne connu une forte croissance sous la domination anglaise. A cette époque, le nom du vin était le "claret". Le vignoble bordelais: Aujourd'hui, le vignoble Bordelais couvre pratiquement tout le département de la Gironde. Des crus aux caractéristiques très spécifiques sont répartis le long de la Garonne. Sur la rive gauche, Sauternais, Graves et Médoc composent un vaste ensemble. Sur la rive droite se trouvent les régions du Libournais-Blayais et de l'Entre-deux-mers. Le vignoble bordelais regroupe 115000 hectares et 57 AOC.Terroirs et cépages bordelais : Le sol de Gironde, de nature très diverse, produit souvent ses vins rouges sur des alluvions gravelo-sableuses siliceuses. Les vins blancs sont eux issus de nappes alluviales calcaires limon ou molasse. Le climat est océanique avec parfois quelques gelées printanières. Il produit des vins provenant de cépages différents, les principaux étant les Cabernet, le Merlot, le Sémillon et le Sauvignon.

VIN DE BOURGOGNE

img

La viticulture apparaît en Bourgogne avant le début de l'ère chrétienne mais se développe essentiellement avec l'occupation romaine. A partir du Xème siècle, l'essor de Cluny et des ordres monastiques entraîne la croissance de la vigne et au Moyen-Age, la puissance du duché de Bourgogne favorise sa production. De monastique et aristocratique, la vigne devient au XIXème siècle bourgeoise et populaire. Située au centre-est de la France, la Bourgogne s'étend sur 300 kilomètres. Réputée pour être le pays des petits propriétaires où la surface moyenne ne dépasse jamais en général les dix hectares, elle produit de nombreux trésors. Le sous-sol composé de calcaire présente en surface un relief de coteaux sur lesquels la vigne pousse à flanc.

LES CÉPAGES DE BOURGOGNE

Deux cépages se partagent le vignoble : le Pinot Noir et le Chardonnay. D'une vinification délicate, le Pinot Noir, à l'origine du vin rouge, donne des vins subtils et sensuels aux notes de fruits rouges. Il s'avère délicat de vinifier ce cépage pour en obtenir des arômes, une couleur et des tannins en quantité suffisante, d'autant plus que le climat septentrional peut parfois nuire à la l'obtention d'une maturité parfaite des baies. Le Chardonnay, à la base du vin blanc de Bourgogne, donne des résultats très différents selon les vinifications et les terroirs. Moins exigeante dans son élaboration que pour les vins rouges, la vinification du Chardonnay donne des vins complexes et concentrés. Un grand Bourgogne blanc sera ample, aux notes de miel et de noisette. Le cépage Aligoté donne le Bourgogne aligoté, vin blanc, vif et " de carafe " et le crémant de Bourgogne élaboré à partir du Chardonnay, est un vin effervescent, fermenté en bouteille.

CLASSEMENTS ET APPELLATIONS DE BOURGOGNE

Les vins de Bourgogne sont classés en quatre grandes catégories : Les grands crus, regroupant 33 A.O.C. soient 2% de la production totale. Les premiers crus concernant 561 climats soient 12% de la production totale. Certains climats ont en effet droit à l'appellation Premiers crus. Les vins de village ou appellations communales regroupant les A.O.C. du nom du village ou pouvant concerner plusieurs communes tel le Chablis. Les appellations régionales rassemblent 22 A.O.C. régionales et 50% des vins rouges

VIN DE LOIRE

img

Fleuve le plus long de France, la Loire est le berceau d'un important vignoble qui doit sa renommée à l'histoire de la royauté ainsi qu'à son raffinement. Il connut son heure de gloire à la Renaissance, la région parisienne constituant le marché le plus important. Les vins du Val de Loire sont produits le long des rives du fleuve et de ses affluents sur 200 000 hectares de vignes. Une grande hétérogénéité caractérise donc ces vins, allant des vins blancs secs, demi-secs, liquoreux aux vins rouges légers ou profonds en passant par les rosés secs ou les Crémants. En complément des cépages locaux (Chenin blanc, Tressalier, St-Pierre-doré, Grolleau, Pineau d'Aunis, Sauvignon blanc), sont présents le Gamay, le Pinot noir, le Chardonnay, le Cabernet-Sauvignon et le Cabernet-Franc. Les vins sont vinifiés de façon classique comme en Bordelais, à l'exception des vins spéciaux mousseux. Pays nantais, Anjou-Saumur, Touraine et Loire-centre sont les quatre régions qui forment cette appellation

CHAMPAGNE

img

Même si le sacre des rois de France à Reims fut à l'origine du prestige des vins champenois, sous l'Antiquité, Pline les signalait déjà de la façon suivante : "Les autres vins de la Gaule recommandés pour la table des rois sont ceux de la campagne de Reims qu'on appelle vins d'Ay". Très apprécié en France, le Champagne fut adulé en Angleterre où le marquis de Saint-Evremond l'introduisit en 1661. Vin tranquille jusqu'à la fin du XVIIème, un auteur anglais évoque le Champagne pétillant à partir de 1664 et le mot bulle apparaît pour ce vin en France dès 1712. Depuis, le meilleur client a toujours été la Grande-Bretagne. A la fin du XVIIIème siècle, seuls 10% des vins de Champagne produits sont pétillants et ce n'est seulement qu'à la fin du XIXème siècle que le marché va exploser. Cette appellation, qui porte le nom de sa région d'origine, s'étend sur 27 500 hectares à l'emplacement d'une ancienne mer recouverte d'une couche de craie de 200 mètres de profondeur. Ce sol permet un bon drainage des racines ainsi qu'une accumulation thermique dont la vigne a besoin dans cette région. Les anciennes crayères formant des galeries à 11° et 80% d'hygrométrie forment des conditions idéales pour le vin. Subissant les influences septentrionales et continentales adoucies par les effluves maritimes de Normandie, les vignes sont situées entre 130 et 180 mètres d'altitude. Les fréquentes gelées de printemps et un été tempéré se révèlent déterminants pour la finesse des vins. N'ont droit à l'appellation "Champagne" que les vins produits dans le périmètre délimité de la Champagne avec des raisins issus uniquement de cette région. Trois cépages se partagent le vignoble champenois : le Pinot noir, le Chardonnay et le Pinot Meunier. Les vendanges sont faites à maturité et les raisins sont manipulés avec un grand soin afin d'éviter la coloration des moûts surtout lors de l'utilisation de raisins noirs. Les raisins ne sont jamais foulés avant d'être pressés. A partir du mois de janvier commence l'élaboration de la cuvée. En général, elle se compose à peu près : de vins de région d'Ay de vins de la Vallée de la Marne de vins de la Côte de Blanc.

La légende attribue au moine bénédictin Dom Pérignon le principe des vins mousseux, mis au point à la fin du XVIIème siècle. En fait, il s'agit de provoquer une fermentation secondaire dans une bouteille fermée en ajoutant de la liqueur de sous-tirage (vin vieux + sucre) au vin de base. Le sucre se décompose en donnant du gaz carbonique qui reste prisonnier dans le vin car il n'a pas d'air pour s'échapper. Cette méthode délicate inclue aussi l'opération du remuage des bouteilles qui amène le dépôt vers le col puis celle du dégorgement, qui vise à éliminer le dépôt formé près du bouchon. Celui-ci est expulsé à basse température.

Blanc de Blancs : produit uniquement avec du Chardonnay.
Blanc de Noirs : issu uniquement du Pinot noir.
Rosé : une faible quantité de vin rouge est ajoutée à la cuvée avant le tirage.
Millésimé : ne sont millésimées que les très bonnes années. Il s'agit d'assembler des crus différents et de millésimes différents. Ce vin est donc de qualité supérieure.
Crémant : champagne moins mousseux produit avec moins de liqueur de tirage.
Doux : la liqueur ajoutée en quantité masque tous les défauts du vin.
Brut intégral : vin parfait et sans défaut.

Le Champagne doit être bu entre sept et neuf degrés et servi dans des verres étroits et élancés plutôt que dans des coupes.

VIN DU RHÔNE

img

La Vallée du Rhône serait le vignoble le plus ancien de France, on pense que la vigne y fut plantée par les Phocéens. Les Romains, par la suite, développèrent la technique de la vinification. Vers le IVème siècle, de nombreux vignobles étaient déjà présents sur les appellations actuelles d'Hermitage et de Côte-Rôtie. Les Templiers, au XIIème siècle, plantèrent les premières vignes de Châteauneuf-du-Pape.

Aujourd'hui, ce vignoble s'étend sur 70.000 hectares et sur 200 kilomètres. Les vins sont produits sur les deux rives du Rhône, ceux de la rive gauche étant plus charpentés et plus capiteux que ceux de la rive droite. Une amélioration constante de qualité a permis aux vins de cette région de rivaliser avec certains grands crus.

La vallée du Rhône se divise en deux régions distinctes : les Côtes du Rhône septentrionales et les Côtes du Rhône méridionales.